Des élèves de la M.A.N. visitent le Sofitel Paris la Défense 5* Carole, élève de la Mise à Niveau a écrit le compte-rendu de la visite de l’hôtel Sofitel

(actualisé le )

Les élèves du groupe 1 de Mise à Niveau sont allés visiter l’Hôtel Sofitel Paris la Défense, grâce à leur professeure d’hébergement, Madame Bertin.
Nous arrivons à l’hôtel à 9h. Nous avons été tout de suite accueillis par le voiturier- bagagiste, puis par Hadrien, commercial, et Félix, stagiaire aux ressources Humaines, dans un des salons de l’hôtel.
Nous avons donc entamé la visite de l’hôtel, après une petite présentation de ce dernier.

L’hôtel Sofitel Paris La défense est un hôtel 5 étoiles du groupe Accor Hôtel axé sur une clientèle majoritairement d’affaires, bien qu’il essaye de développer une clientèle de tourisme le week-end (population américaine, asiatique, moyen orient). Sofitel est une marque 100% française. Il dispose de 151 chambres. L’hôtel est bien situé, à seulement quelques minutes en RER du centre de Paris. Il subit une certaine concurrence par des hôtels comme le Mélia (ouverture en 2015) ou le Hilton, par exemple.

Nous commençons la visite par le restaurant et le bar de l’Hôtel. Le Lounge accueille les clients dans une ambiance contemporaine et une cuisine bistronomique méditerranéenne. Sa capacité est de 70 couverts, et il dispose d’un personnel d’une douzaine de salariés (cuisine et salle confondues). Le chiffre d’affaires de l’hôtel est réalisé grâce à plusieurs secteurs : les chambres, la restauration, les séminaires et, dans une moindre mesure, le bar. Il est possible de privatiser une partie du restaurant, nommée « la bibliothèque ».
Le bar accueille les clients dans une ambiance cosy avec un jeu de lumières roses.
L’hôtel dispose également d’une salle de fitness de 30m² qui met 5 machines de sport au service des clients 24h/24.

Nos hôtes nous emmènent ensuite dans les étages. L’hôtel propose plusieurs types de chambre, la chambre classique, supérieure, luxury, ainsi que des suites, junior et prestige. Nous n’avons pu visiter qu’une chambre supérieure car les autres étaient toutes occupées. Nous avons pu constater que les chambres sont très bien équipées (confort MyBed) et munies de nombreux services, comme des minibars, le Wi-Fi gratuit, une hifi BOSE, un service à café, un écran plat ainsi que des salles de bain avec douche à effet de pluie.
Enfin, nous sommes retournés dans le salon La Défense, l’une des 5 salles pouvant accueillir des séminaires. Cette salle mesure 96m² et a une capacité de 70 personnes debout. Les salles totalisent une superficie de 220m². Toutes les salles sont équipées de matériel audio-visuel, de bloc-notes et de stylos.

Tout au long de la visite, les deux personnes qui nous ont accueillis nous ont expliqué en quoi consistait leur métier ainsi que les différentes stratégies et techniques de vente et de commerce de l’hôtel. Derrière un hôtel, il y a tout un travail de commercialisation des prestations que l’on souhaite proposer aux clients. Par exemple, le yield management consiste à étudier le marché des prix et à anticiper la demande client pour fixer les meilleurs prix tout en restant compétitif. Le métier de commercial est aussi celui de fixer les tarifs en fonction de l’évolution des prix de la concurrence, c’est un métier proche du trading en bourse mais qui s’applique au domaine hôtelier. Le groupe Accor dispose de beaucoup de budget, ce qui facilite la gestion des prix, la connaissance du marché et permet de nombreuses manières d’élever le chiffre d’affaires.
Nous avons, en dernier lieu, eu le privilège de rencontrer la directrice de l’hôtel, madame Devaux. Nous avons pu lui poser quelques questions. Cette expérience a été enrichissante pour nous, parce que nous avons pu découvrir les coulisses d’un établissement hôtelier et donc en apprendre plus sur les métiers de ce domaine. Cela nous a donné un aperçu de ce que nous allons pouvoir découvrir de manière plus approfondie en stage.
Nous remercions toute l’équipe de l’hôtel Sofitel Paris La Défense pour leur accueil ainsi que notre professeure sans qui cette visite n’aurait pu être possible.

Partager cette page