Bourse des Lycées : demandes complémentaires

La campagne complémentaire s’adresse à un public spécifique. En aucun cas, elle ne s’adresse aux élèves qui auraient dû participer à la campagne initiale et qui n’auraient pas déposé leur dossier avant le 20 juin 2017, date limite de dépôt officielle fixée nationalement pour tous les élèves de France.
Il s’agit des :
- Elèves inscrits à la rentrée 2017 dans les classes spécifiques suivantes :
- classes de type collège implantées dans les lycées et EREA ;
- modules d’insertion dans le cadre de la mission de lutte contre le décrochage scolaire (MLDS) ;
- dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA) en CFA et en LP ;
- 3ème préparatoire aux formations professionnelles « prépa pro » en lycée pour les élèves qui n’ont pas présentés de demande de bourse de second degré de lycée lors de la campagne habituelle de mars à juin 2017 ;
- les mentions ou formation complémentaires CAP et BEP pour les élèves non titulaires du baccalauréat ;
- élèves lycéens redoublants une deuxième année de CAP ou une classe de terminale des séries générale, technologique et professionnelle, non boursiers l’année précédente.
- classes de formation initiale de niveau V d’auxiliaire de puériculture et aidesoignant(e) ;
- Elèves scolarisés l’année précédente à l’étranger ou dans les collectivités d’outre-mer (autres que les départements d’outre-mer).
- Elèves connaissant une modification récente de leur situation familiale. Il s’agit de certaines modifications intervenues dans les semaines précédant la fin de la campagne annuelle qui s’est terminée en juin et qui vont avoir un impact important et durable sur la situation financière du responsable de l’élève.
Ces situations sont strictement limitées au
- décès de l’un des parents,
- au divorce des parents ou leur séparation attestée,
- la modification de la résidence exclusive de l’enfant par décision de justice.
- Jeunes sans qualification ou sans diplôme bénéficiant du retour en formation initiale pour les 16-25 ans.
La circulaire n°2015-041 du 20 mars 2015 (BO n°13) précise les conditions d’accueil lors de ces retours en formation initiale. Les élèves peuvent bénéficier d’une bourse nationale sous les conditions habituelles, dès lors qu’ils sont inscrits sous statut scolaire.
Le retour en formation sous statut d’apprenti ou de stagiaire de la formation professionnelle n’ouvre pas droit à une bourse nationale du second degré de lycée.
- Elèves de 16 à 18 ans qui reprennent leurs études
Les jeunes de 16 à 18 ans qui ont abandonné leur formation et reprennent des études à finalité professionnelle pourront bénéficier d’une prime de reprise d’études, complément de la bourse de lycée, comme l’an dernier.
Cette prime pourra être attribuée aux jeunes qui reprennent des études après une interruption de scolarité d’au moins cinq mois et qui ont droit à une bourse nationale de lycée au moment de la reprise d’études.
Cette prime, d’un montant de 600 euros, s’ajoute à la bourse de lycée, et sera versée en trois fois, en même temps que la bourse.
II - INFORMATION AUX FAMILLES
Il est important que vous informiez les familles de ce dispositif par tout moyen à votre convenance : affichage dans l’établissement en un lieu facilement accessible à tous, notes remises aux élèves, mentions spécifiques sur les carnets de correspondances.
Il est impératif de communiquer aux familles la notice d’information, afin de leur permettre de vérifier si elles peuvent obtenir une bourse et de diminuer ainsi le nombre de dossiers refusés par la suite.

PDF - 65 ko
annexe_bareme_montant
PDF - 136.3 ko
annexe_demande
PDF - 58.1 ko
annexe_procuration
PDF - 77.4 ko
annexe_reprise