Conte philosophique et Conte sous la couette... Accueil d’un conteur au lycée

Dans le cadre du Festival des contes organisé par le Centre de Ressources pour les Professionnels de l’Enfance (CRPE), le lycée a accueilli un conteur, Mario Urbanet, qui est venu raconter un conte philosophique aux élèves de 1T1 de Brigitte Périé le Jeudi 3 Décembre de 11h à 12h.
Ce même jour, il est venu également raconter des histoires aux internes pour une séance de "Contes sous la couette" que nous avons renouvelé cette année et qui s’est déroulé à l’internat de 20h à 21h.
Ces animations sont offertes à l’établissement par le CRPE.

Compte-rendu :
Ce jeudi 3 décembre le lycée a accueilli dans ses murs Mario Urbanet, conteur professionnel dans le cadre du Festival du conte organisé par le réseau des médiathèques de l’agglomération de Saint-Quentin en Yvelines.
Ce sont les élèves de 1T1 de madame Périé, professeure de Français qui ont pu écouter M.Urbanet raconter des fables d’Esope et de Florian, un fabliau du Moyen-Age, un extrait du Zadig de Voltaire et des contes indien, soufi ou chinois. Les morales de ces contes philosophiques drôles ou tristes donnaient matière à réflexion à nos élèves.
Le soir, à 20h, ce sont les élèves de l’internat venus en « tenue de soirée » qui ont pu écouter Mario Urbanet comme à la veillée pour la soirée « Contes sous la couette ». Les contes bulgares étaient à l’honneur, notamment avec les histoires de Pierre le rusé, dit Hitar Petar, héros populaire bulgare et incarnation du bon sens. Ses tours pendables dont sont victimes les riches et les naïfs ont égayé l’assemblée tout en nous donnant de véritables leçons de vie : Nous avons ainsi assisté aux exploits de Hitar Petar qui a fait tomber la pluie, a mangé l’oie de son maître et a troublé notre auditoire avec une énigme mathématique . Jugez-en plutôt : Hitar Petar loue 30 leva (devise bulgare) une chambre d’hôtel à 3 voyageurs. Son patron, ayant estimé que la chambre ne valait pas plus de 25 leva, l’envoie rendre 5 leva aux voyageurs. Jugeant qu’il est difficile de partager 5 leva en 3, Hitar Petar empoche 2 leva et donne 1 lev à chaque voyageur. Revenant à l’accueil, il fait ses comptes : chaque voyageur a donc payé 9 leva, la chambre leur a donc coûté 9x3= 27 leva. Si Hitar Petar ajoute les 2 leva prélevés, il arrive à la somme de 29 leva. Mais où est donc passé le 30ème lev ? A méditer…
Merci à Madame Caretti, la CPE et aux surveillants de nous avoir accueillis dans la salle de détente de l’internat.