Salon européen de l'Éducation 2013 Notre lycée représenté sur le stand de la Région

(actualisé le )

Présentation

Vincent Peillon, ministre de l’éducation et Pascal Cotentin, DAN
Photo CRNHR

Vincent Peillon, Ministre de l’Éducation nationale, a honoré de sa présence l’édition 2013 du Salon européen de l’Éducation, à Paris Expo, Porte de Versailles à Paris.
Ce salon qui a lieu du jeudi 21 au dimanche 24 novembre 2013 a rassemblé l’an dernier plus de 550 000 visiteurs accueillis par 1 000 exposants sur 47 000 m2 d’espace dédié au public.

Pierre-Yves Duwoye, Recteur de l’académie de Versailles et Chancelier des universités, est également venu au salon et il a visité les ateliers et expositions animés et mis en œuvre par le CRDP.

Pierre-Yves Duwoye, Recteur de l’académie de Versailles
Photo CRNHR
Monsieur le Recteur Pierre-Yves Duwoye et Pascal Cotentin, DAN
Photo CRNHR

Égalité filles-garçons

Le thème central du salon était « l’égalité filles-garçons ».
Cette égalité concerne l’école, les formations et les métiers.

Manon, Julien, Roxane et Tanguy le vendredi
Photo CRNHR

De nombreux jeunes ont pu s’exprimer sur ce thème, des expositions ont montré les évolutions des mentalités quant à l’égalité « filles-garçons » depuis le début des années 50 jusqu’à aujourd’hui.
Surtout, chacune et chacun s’est appliqué à démonter que les études et les métiers doivent être accessibles à tous, sans distinction.
C’est dans ce cadre que le CRNHR a organisé avec le précieux concours du lycée une opposition entre des filles et des garçons.

Manon, Julien, Roxane et Tanguy en plein effort
Photo CRNHR

Sur un vaste espace de la Région Île-de-France, des équipes ont eu pour mission de foisonner au fouet à main 1/3 de litre de crème !
Des lycéens du public ont pu participer, après avoir vu des étudiants de 1e année BTS du lycée de métiers de Saint-Quentin-en-Yvelines, académie de Versailles, réaliser des « contests » !
À l’issue des deux journées de confrontations, et pour une tâche qui apparaissait pour beaucoup comme nécessitant de la force physique, nous avons une parité parfaite !

Cécile, Emma, Benoît et Romain en place pour le « contest »
Photo CRNHR

L’égalité entre filles et garçons est apparue comme une évidence : à la force supposée des garçons, les filles ont opposé un geste plus ample, plus soutenu, plus généreux ...

Cette animation a pu être réalisée grâce au concours de Lactalis (Président Professionnel) qui a fourni les ingrédients et des accessoires. Lactalis est partenaire de l'Éducation nationale (Voir le concours « De l’école aux étoiles »)

La qualité, le savoir-être et les sourires de nos étudiants ont été fort appréciés de tous !